Electricity Development Corporation La stratégie Théodore Nsangou est en marche

A l’issue du conseil d’administration du 17 Janvier 2019, un budget de 666.932.857.276 Fcfa a été adopté pour permettre au patron de EDC d’achever la phase 2 du projet Lom Pangar, de construire des lignes de haute tension pour améliorer l’offre en électricité au Cameroun. Faire du développement du bassin de la Sanaga, moteur de développement de l’hydroélectricité et facteur de coopération, c’est le thème de la quatrième édition du Forum Energie-Eaux- Environnement qui se tiendra en marge du salon Promote 2019 du 19 et 20 février prochain. En collaboration avec la Fondation inter-progress, EDC a choisi de valoriser le bassin versant de la Sanaga, puisque le barrage de Lom Pangar va permettre de valoriser 60% du potentiel hydroélectrique du Cameroun à travers le fleuve Sanaga. Question de stratégie donc en début d’année, EDC veut poursuivre sur la même lignée que l’année dernière, en décembre 2018, les travaux de construction de la ligne de haute tension de 90 kv Ebolowa-Mbalmayo, ainsi que des postes de transformateurs associés ont permi d’évacuer 80 Megawatts d’énergie provenant du barrage de Menve’ele. La composante 2 du projet Lom Pangar qui consiste à construire une usine de 30 mégawatts et l’électrification de 150 villages fait partie des solutions visant à résorber ce manque d’électricité. Dans la même lancée, 123 villages seront électrifiés dans le grand nord lors des prochains mois après la signature des décrets d’indemnisation des populations touchées dans les départements de la Benoué et du Mayo Louti. Théodore Nsangou et son équipe ferment les oreilles aux critiques et se concentrent sur les travaux de terrains. A la recherche d’une autonomie financière…. Depuis deux ans maintenant, l’Etat ne subventionne plus EDC. L’un des projets qui à cœur Théodore Nsangou actuellement c’est de permettre à cette entreprise de sortir du cadre des subventions pour répondre aux besoins du personnel et achever les chantiers. Grace à l’implication des ministères des Finances et de l’Eau et de l’Energie, le projet est en bonne voie. D’autant plus que les dernières revendications des délégués du personnel d’EDC avaient des incidences financières qui ne prennent pas en compte la situation financière actuellement de l’entreprise. C’est ces multiples actions initié par Théodore Nsangou que le Conseil d’Administration l’a félicité et lui apporté sa confiance et son soutien pour la poursuite de son bail à la tête de cette entreprise. Depuis son arrivée à la tête de EDC en juillet 2009, Théodore Nsangou a apporté sa touche personnelle pour sortir les camerounais dans le noir, ceci en toute transparence, comme cet appel d’offres lancé en mars 2016 et divisé en trois lots. Le premier concerne 23 100 branchements dans les régions du Centre et du Sud; le second lot 33 300 branchements dans les régions du Littoral, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest; le troisième enfin 8 700 branchements dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord. Actuellement, l’opération 65.100 branchements dans huit régions du Cameroun est en cours à la suite de l’appel d’offre de recherche des prestataires lancé en octobre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 ⁄ 5 =